RAPPORTS SUR LE TERRAIN: Visite de Ban Desa, Vendredi 16 Octobre 2015

Par Stefanus Bournias, EBPP Stagiaire

mt agung from darmaji

Photo of beautiful view from Darmaji to Mount Abang

Il était cinq heures et les rayons brûlants du soleil tropical avait pas encore percé l'aube. Je étais encore à moitié endormi. Mais au moment où je l'avais sauté sur ma moto se dirige vers le siège EBPP à Denpasar, l'air froid du matin me tira comme la cacophonie des coqs qui servent alarme natures pour de nombreux habitants de l'île de Bali.

Un véhicule EBPP (4WD) est venu nous chercher et nous sommes allés sur un trajet de 2 heures vers Desa Ban (une région reculée de l'Est de Bali où se trouvent les sites de l'EBPP du projet).

Les routes sont agréables si tôt dans la matinée que les hordes de motos et voitures étant entraînés au travail ne doivent pas être vu jusqu'à environ une heure plus tard (7-8). Le lecteur est lisse jusqu'à ce que nous atteignons la route principale (la seule route) qui mène à Ban Desa. Cette route est relativement lisse car même si elle mène à une altitude plus élevée, le terrain est encore assez niveau et donc plus facile à construire, sur. Cependant, Je deviens malade à cause de la motion les méandres de la route qui me laisse le vertige.

je ferme les yeux.

I awaken and we are nearing the boundary of Desa Ban. The air here is much cooler than the south of Bali that is heavily polluted from all the congestion.

It’s fresh and I inhale deep breaths of the oxygen rich air. It eases my dizziness.

We reach the EBPP Daya Field Office, which is the easiest EBPP location to reach. Here I am introduced to some very amiable locals, all members of EBPP Bamboo Team led by Ketut Suastika, who have returned from an intensive bamboo workshop in Bogor, Java, funded by EBPP’s new Indonesian donor.

DSC_0006

Photo of Daya Field Office/Bamboo works

Les jeunes hommes montrent leurs tables et des chaises en bambou nouvellement conçus et je suis impressionné par le niveau de l'artisanat, ils ont gagné en seulement semaines long cours. Une brève réunion commence et nous prenons place sur un Tikar (un tapis qui est fait à partir de fibres de palmier). Lors de la réunion, Les types et les perspectives commerciales de produits de bambou sont discutés et des idées novatrices sont échangés.

Une bicyclette complète, faites de bambou, sauf pour les roues? Intéressant!

Le prochain arrêt est Cegi; a rather remote hamlet where the monthly Health Post and EBPP school are located. Bapak David Booth makes a short intervention into one of the classrooms and the students enthusiastically exclaim “Selamat Pagi!(Which is good morning in Indonesian).

I join in and speak a sentence in Balinese to which the students burst out in laughter, surprised.

I observe the simple yet vital technologies installed to monitor rainfall levels, wind speed & direction and temperature. An anemometer, rainwater gauge and maximum-minimum thermometer that are all extremely useful instruments in especially harsh terrains where people rely on nature for their livelihoods.

david speak to student

Photo of Bapak David speaking to junior high school students in Cegi.

cegi compass

Photo of compass below anemometer

Briefly I meet Wayan Lias and I am inspired! Wayan is an artist studying a fine arts teaching degree at Ganesha University, having graduated from EBPP’s Cegi school in 2011 and now is full time staff with EBPP.

We continue towards two other hamlets, Jatituhu and Darmaji – where there are also EBPP schools. The road (dirt path with some broken concrete) is arduous, seulement un trail ou un véhicule à 4 roues motrices peuvent atteindre ces endroits éloignés.

La poussière est à la hausse de la traction des roues et je me fais à nouveau le vertige du trajet cahoteux.

Nous arrivons et je suis instantanément tout droit. Les étudiants ici prennent part au programme EMpower. Le programme EMPOWER est exécuté pour la durée d'un an et est divisée en quartiers qui sont cassés en 3 quatre semaines segments, qui combinent les classes, mains sur les activités d'apprentissage, le développement des compétences et la présentation / plaidoyer.

Enfin, nous dirigeons vers le nord au siège EBPP Ban où nous avons déjeuner et je rencontre le personnel est charmant et un bénévole.

Sur le chemin du retour, je contemple les vies des habitants vivant dans ces régions éloignées avant de me endormir d'un autre trajet cahoteux.

Je suis choqué que pendant toutes mes années de croissance à Bali, je ne l'avais jamais vraiment considéré la pauvreté et comment il affecte la vie des gens d'ici. Je me demande comment gravité de la situation doit avoir été pré 1998, avant la EBPP avait commencé leur travail.

Je suis fier que je peux donner quelque chose à une si noble cause et je suis profondément reconnaissant pour la possibilité de le faire!

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

only
$